Assurance prêt immobilier et maladie : les garanties

L’assurance prêt immobilier vise à protéger l’emprunteur et sa famille en cas de maladie, décès, invalidité… Le montant de l’assurance est indexé sur l’emprunt lui-même, et représente sur toute la durée du prêt le coût le plus important après l’intérêt de l’emprunt. L’assurance emprunteur est donc un élément important de votre projet. Il est essentiel de bien comprendre comment elle fonctionne et combien elle peut vous coûter. Quelles sont les garanties de l’assurance prêt en cas de maladie ? Concrètement, comment cela se passe-t-il le jour où l’événement survient ? En cas de maladie au moment de l’obtention du prêt, est-ce que le coût de l’assurance peut changer ? Autant d’éléments essentiels qui peuvent varier en fonction de l’assurance. Bien les comprendre permettra donc de bien choisir votre assurance emprunteur !

assurance prêt immobilier maladie

Assurance prêt immobilier et maladie : quelles sont les garanties ?

On trouve dans l’assurance prêt immobilier des garanties obligatoires qui seront présentes dans tous les contrats d’assurance : c’est le cas de l’assurance décès et de la garantie invalidité totale et définitive (PTIA : Perte Totale et Irréversible d’Autonomie). La plupart des contrats d’assurance proposent également une garantie invalidité temporaire totale et une invalidité temporaire partielle qui peut varier de façon importante selon les cas.

Ainsi, l’assurance emprunteur immobilier sert à vous protéger et à protéger la banque d’un cas de défaut dû à un accident ou à une maladie par exemple. Dans ce cas, l’assureur se substitue à l’emprunteur, soit pour régler la totalité du capital restant dû à la banque, soit pour verser les mensualités jusqu’à ce que l’emprunteur retrouve son autonomie.

Cependant, dans le cas d’une maladie, les conditions de versement de la mensualité et les délais de paiement peuvent varier. Il est important de bien comprendre comment concrètement fonctionne la garantie maladie de l’assurance prêt immobilier pour bien choisir le contrat d’assurance qui vous convient selon votre profil emprunteur et votre profil santé.

Assurance prêt immobilier : concrètement, que se passe-t-il en cas de maladie ?

Selon les assurances prêt immobilier, les garanties maladie peuvent évoluer. En pratique, deux garanties peuvent s’appliquer en cas de maladie de l’emprunteur : la garantie PTIA dans les cas les plus graves et les garanties d’invalidité temporaires dans les autres cas.

Un dernier type de garantie peut être activé en cas de maladie : la garantie ITT qui intervient en cas d’interruption temporaire de travail. A noter que la durée de l’ITT ne peut alors excéder 1095 jours, délai au-delà duquel c’est toujours la garantie invalidité qui s’applique.

Enfin, il est crucial de bien choisir votre assurance crédit immobilier car des délais de franchise peuvent s’appliquer. Cela signifie que l’assureur ne se substitue à l’emprunteur qu’après une période de temps. Le décompte commence au jour de l’invalidité et sa durée peut varier selon le taux d’invalidité ou les stipulations du contrat.

Vous le voyez, les garanties maladie peuvent évoluer de façon importante entre les différents types de contrat d’assurance. Il est important de penser à votre assurance crédit maison ou appartement dès le début de votre projet, pour bien choisir. Vous pourrez également changer de contrat tous les ans pendant toute la durée du prêt.

J’ai une maladie, cela influe-t-il sur le coût de mon assurance prêt immobilier ?

Le taux de l’assurance prêt immobilier est calculé en fonction de votre profil emprunteur. Notamment, lors de la constitution de votre dossier d’assurance prêt vous devez remplir un questionnaire santé en ligne qui récapitule votre situation médicale. Vous pouvez également joindre des documents à ce dossier pour éclairer les médecins de l’assurance qui étudieront votre dossier.

A l’issue, l’assureur vous fera une proposition définitive qui prendra en compte votre situation personnelle. Tous les éléments de votre profil seront pris en compte pour établir vos besoins en couverture et votre niveau de risque. Par exemple, être fumeur peut jouer sur le taux de votre assurance prêt. Ainsi, vous êtes susceptible de payer une surprime sur votre assurance, qui est un taux multiplicateur ajouté à votre taux initial.

Dans le cas où votre dossier serait refusé par l’assurance ou par plusieurs assurances en raison de votre niveau de risque, vous pouvez demander de bénéficier de la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) qui vous met en relation avec un pool d’assureurs pour accéder à l’assurance malgré un risque santé important.

Le niveau et les conditions de la garantie maladie peuvent varier selon les assurances. Il est donc important de bien étudier les différents contrats qui s’offrent à vous. Notre comparateur assurance prêt immobilier permet de remplir directement votre questionnaire santé sur un espace personnel sécurisé pour obtenir des propositions définitives de l’assureur choisi. C’est sans engagement et vous aurez alors une vision précise du taux exact à payer !

Comparer les meilleures assurances prêt