Assurance emprunteur immobilier : à quoi ça sert ?

L’assurance emprunteur immobilier, ou assurance prêt immobilier, a pour fonction de protéger l’emprunteur et sa famille en cas d’invalidité, de décès ou d’incapacité, notamment.

Vous envisagez un achat immobilier ? Le moment est venu de vous pencher sur la question de l’assurance emprunteur pour accompagner le financement de votre acquisition. Pour bien choisir l’assurance qui vous conviendra le mieux, il est essentiel de se poser certaines questions en amont : qu’est-ce que l’assurance emprunteur immobilier ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment bien choisir son assurance emprunteur ? Quel engagement cela représente-t-il ?

Tour d’horizon autour de la notion d’assurance emprunteur immobilier, pour bien comprendre les enjeux de cette assurance essentielle en cas d’achat d’un bien immobilier.

assurance emprunteur immobilier : à quoi ça sert

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur immobilier ?

Commençons par un point de vocabulaire. Les termes d’assurance emprunteur immobilier, assurance de prêt ou encore assurance crédit renvoient à la même notion d’assurance emprunteur dont nous traitons ici.

Une fois cette précision faite, quelle définition pour l’assurance crédit ? L’assurance emprunteur est une police d’assurance contractée par l’emprunteur en parallèle du prêt immobilier auquel il souscrit. Elle vise à protéger l’emprunteur et ses proches en cas de décès, invalidité, chômage ou encore incapacité (les protections exactes peuvent varier en fonction de l’assurance choisie). Dans tous les cas, en cas de survenue de l’événement concerné par l’assurance, c’est-à-dire concrètement par exemple en cas d’accident entraînant l’invalidité de l’emprunteur, c’est l’assureur qui prend en charge le paiement des mensualités du prêt immobilier.

L’idée est de s’assurer que le bien ne risque pas d’être perdu en cours de financement. Par exemple, l’assurance prêt immobilier intervient en cas de maladie : si la maladie entraîne une incapacité de travail de l’emprunteur, c’est la compagnie d’assurances qui prend le relai dans le paiement des mensualités du prêt immobilier.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

L’assurance emprunteur immobilier n’est pas obligatoire, du moins la loi ne l’exige pas. Dans la pratique, il est extrêmement rare de pouvoir avoir accès à un emprunt immobilier sans souscrire à une assurance de prêt car l’assurance emprunteur vous protège vous mais également l’organisme prêteur. Néanmoins juridiquement, c’est à l’organisme de crédit de décider s’il exige ou non la souscription à une telle assurance avant d’accorder un prêt. Il est donc théoriquement possible de contracter un prêt immobilier sans souscrire à une assurance emprunteur en même temps.

Cette quasi-obligation a une conséquence pratique : le taux de l’assurance prêt immobilier vient s’ajouter au calcul global du coût de l’emprunt. Il faut donc bien prendre en compte l’ensemble des mensualités à payer, quelle que soit leur source (emprunt lui-même ou assurance attachée), avant de se lancer dans une acquisition immobilière.

Bien entendu, toutes les assurances emprunteur n’offrent pas les mêmes garanties pour le même taux. Il faut donc maintenant se demander comment bien choisir son assurance crédit immobilier.

Comparer les offres pour mon assurance de prêt

Choisir tôt pour choisir la bonne assurance emprunteur immobilier

Il n’est pas simple de choisir l’assurance crédit pour la maison ou l’appartement que vous souhaitez acquérir. A cela s’ajoute le fait que bien souvent, les recherches se font en même temps que celles relatives à l’emprunt lui-même. Il est donc conseillé de s’y prendre le plus tôt possible pour éviter les mauvaises surprises, et ce d’autant plus s’il s’agit de votre première acquisition. En effet, le délai prévu entre l’acceptation du prêt et la signature définitive est souvent relativement réduit, ce qui laisse peu de marge pour effectuer les recherches et comparaisons nécessaires pour bien choisir son assurance emprunteur.

Ensuite, veillez bien à comparer précisément les différentes assurances proposées. En effet, en plus des garanties de base qui doivent obligatoirement apparaître dans votre assurance, comme la garantie décès ou la garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), différentes garanties facultatives existent, en cas de chômage, d’interruption de travail, d’invalidité partielle ou totale permanente, etc… Le premier critère est donc celui du niveau de garantie offert par l’assurance.

Le second critère est évidemment celui du taux de l’assurance crédit immobilier ! En fonction du niveau des garanties et des modalités d’application de celles-ci, le taux peut être plus ou moins élevé et donc plus ou moins intéressant. L’assurance la moins chère n’est donc pas forcément la plus intéressante !

Enfin, votre situation personnelle peut influer sur l’assurance emprunteur. En pratique, vous répondrez à un questionnaire santé simplifié avant de souscrire à une assurance. Logiquement, d’éventuels risques de santé modifient le profil de risque de l’emprunteur. L’assurance peut s’engager de manière spécifique, par exemple en intégrant des délais de convalescence plus longs dans votre assurance, mais souvent en élevant le montant des mensualités.En savoir plus sur l’assurance prêt pour les fumeurs.

Quel engagement avec l’assurance emprunteur ?

La législation a modifié le cadre de l’assurance emprunteur, pour faciliter sa libéralisation et la mise en concurrence des différents organismes. Tout d’abord, en 2010, la loi dite loi Lagarde a permis à l’emprunteur de souscrire à une assurance emprunteur proposée par un organisme différent que son établissement de crédit.

En 2017, la loi Hamon autorise l’emprunteur à résilier son assurance emprunteur dans l’année suivant la signature de l’offre de prêt immobilier, sous réserve du respect d’un préavis de 15 jours avant la date anniversaire des 12 mois.

Enfin, en 2018, l’amendement Bourquin à la même loi Hamon permet la résiliation de l’assurance emprunteur tous les ans. Cela signifie qu’à chaque date anniversaire, à condition de respecter un délai de deux mois, l’emprunteur peut résilier son assurance pour en choisir une autre.

Encore faut-il ensuite que les conditions établies par la banque soient remplis. Il faut notamment que le niveau de garanties offert ne soit pas baissé par le passage d’une assurance à une autre. Quoi qu’il en soit, cette possibilité offerte renforce les possibilités de choix pour l’emprunteur. Il est donc particulièrement utile de recourir à un comparateur d’assurances prêt immobilier, même après avoir conclu son prêt et souscrit à une assurance !

Comparer les offres pour mon assurance de prêt